Comment sortir du doute quand on tient un blog ?

Comment ne plus être une blogueuse qui doute ?

Vous n’avez donc jamais douté, votre confiance est totale. Il n’y a jamais eu de remise en question sur le bienfait et l’existence de votre blog.

Vous faites partie du club des chanceuses et il y a quelques années, je vous aurais envié. Mais mon expérience, qu’elle soit dans ma vie personnelle ou en lien avec la blogosphère, m’a démontré que les doutes dans certains domaines pouvaient être bénéfiques et même nécessaires.

Ne jamais douter, c’est à priori positif, mais parfois le doute s’installe pour vous mettre face à un manque de recul ou à des certitudes trop ancrées, qui peuvent vous freiner dans une évolution sur le long terme.

Rester sur des idées figées n’est pas toujours bon pour une longévité garantie dans le blogging. Car on ne le sait que trop bien ; rien n’est acquis, tout est à renouveler et à repenser au fil du temps.

Et si le doute était votre meilleur allié ?

Comme on le dit souvent il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Et pour changer d’opinion, il faut parfois passer par la phase du doute. Cette étape commence généralement par des questions comme : « et si j’avais », « et si j’aurais » etc.

Quand ces petites phrases s’installent dans notre tête, notre base de confiance se fragilise. Et là tout s’écroule, on craque et on décide de tout arrêter, on remet en doute notre crédibilité en tant que blogueuse. Soudain, la peur s’installe et les doigts sur le clavier se font de plus en plus fébriles.

Alors si, ces interrogations envahissent votre esprit, elles risquent de vous conduire sur une fausse route faite d’insécurité et de statu quo. Et même pire, une perte de motivation.

Essayez de voir ces doutes et remises en question comme une étape positive dans votre aventure de blogueuse.

Si je doute, c’est que je me questionne sur le – pourquoi – ! Alors à vous de trouver les réponses du – comment – ne plus douter.

EXEMPLES D’INTERROGATIONS LIÉES AU DOUTE :

  • Pourquoi je ne suis plus autant motivée ?
  • Pourquoi je n’ai pas beaucoup de visites ?
  • Pourquoi personne ne poste de commentaires ?

Toutes ces interrogations, commençant par “pourquoi”, pourraient vous faire douter de la raison de votre blog, et même de le continuer ou pas. Mon conseil ; essayer des interrogations qui débutent par “comment”

On a malheureusement tendance à y répondre par des “parce que” – (pensées négatives). Et il ne faut pas le faire, cela vous amènera encore plus d’hésitations.

EXEMPLES DE RÉPONSES AVEC “PARCE QUE” :

  • Parce que mes articles ne sont pas intéressants
  • Parce que je suis nulle
  • Parce que mon blog est moche

Alors là, je ne sais pas vous, mais tous ces “parce que” me file le bourdon.

ESSAYEZ D’Y RÉPONDRE PAR DES “COMMENT” ?

  • Pourquoi je ne suis plus motivée – comment pourrais-je retrouver le plaisir d’écrire et par quels moyens ?
  • Pourquoi je n’ai pas beaucoup de visites – comment mettre en place une stratégie pour changer cela (réseaux sociaux, régularité dans les articles, améliorer mon référencement)
  • Pourquoi personne ne poste de commentaire – comment mettre en place une invitation aux commentaires et amener les lecteurs à réagir à mes écrits ?

Vous avez compris ma réflexion ; le doute n’est pas grave et je suppose que cela arrive à bon nombre d’entre nous, que ce soit dans le milieu du blogging ou ailleurs.

L’important, c’est de savoir rebondir, prendre le problème pour l’amener dans une direction faite de réflexions positives, et de re construction pour une meilleure évolution dans cette belle aventure de blogueuse, blogueur.

💬 N’hésitez pas à partager vos réflexions dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier
Retour en haut